Avons-nous une mission de vie ?

Que suis-je venue faire sur cette Terre ?
Quel est le sens de ma vie ?
Comment puis-je contribuer au monde ?
Comment vivre en harmonie avec mes valeurs dans ce monde mercantile et bourré d’incohérences ?
Comment trouver ma juste place ?

Que de questions existentielles peuvent-elles nous assaillir parfois !
Nous sommes des chercheurs de Vérité, des Lumières qui s’éveillent à d’autres possibles que ceux que notre éducation et nos modèles extérieurs nous ont poussés à croire. Nous devons trouver nos propres réponses, loin des modèles établis.

Pendant longtemps, j’ai moi-même cherché ma mission de vie, croyant que mon bonheur ne serait complet que lorsque je l’aurais trouvé. Ce que j’ai découvert et qui n’a rien de surprenant quand on commence à comprendre les Lois de l’Univers, c’est que c’est quand j’ai lâché l’idée d’avoir une mission spécifique qu’elle s’est présentée à moi.

Ce que j’ai compris, d’après mon expérience, c’est que tant que nous recherchons ce que nous pouvons accomplir pour et dans le monde, nous sommes dans une quête de bonheur, souvent altruiste, certes, mais fondée sur une quête extérieure. Tant que nous sommes dans cet état d’esprit, nous croyons, espérons, que lorsque nous aurons trouvé comment apporter notre contribution au monde, notre vie sera meilleure et aura enfin du sens.
 
 
Avons-nous une mission de vie ?
 
Nous sommes dans l’attente et cette attente crée une résistance, un conflit intérieur qui se ressent jusque dans notre physiologie par de la fermeture, du stress. Or, toute forme de frustration nous éloigne de l’instant présent et des cadeaux qu’il recèle en terme d’intuition, d’opportunités, de synchronicités.

Tant que c’est notre Ego, notre personnalité qui est à la barre de la gestion de nos vies, les actions que nous posons peuvent nous apporter joie et succès mais la plénitude qu’elles nous apportent est souvent éphémère. Ce fut mon cas. Le baromètre de mon estime personnelle variait alors en fonction de mes succès ou de mes échecs tant dans ma vie personnelle que professionnelle.

Et puis, à un moment, sans doute lassée de tant de souffrances inutiles, j’ai compris que ma première mission était de choisir de tout mon être et pas seulement de manière superficielle d’être heureuse où j’étais, avec qui j’étais et avec ce que je faisais. Ma seule mission et la plus importante était de poser un autre regard sur mon quotidien et de décider de le vivre d’une humeur égale et dans l’acceptation des bonnes et mauvaises surprises qui pouvaient ponctuer mes journées.

J’ai intégré la gratitude au quotidien pour m’éduquer à voir le verre à moitié plein de ma vie plutôt que le verre à moitié vide. Ma quête de contribution à l’extérieur s’était transformée en quête intérieure dont mes critères d’évaluation objectifs étaient :

  • Ma vitalité
  • Ma joie de vivre
  • Ma disponibilité aux autres
  • Mon humeur égale
  • Mes temps de méditation ressourçants

J’ai redécouvert le bonheur des choses simples, la capacité de m’émerveiller dans les activités considérées banales du quotidien. Je me suis dégagée de l’importance que je donnais à mon histoire personnelle et j’ai commencé à Vivre Vraiment. Et c’est quand j’ai goûté à cette complétude dans la simplicité que ma mission de vie s’est révélée, contribuer à favoriser l’Eveil non plus par le chemin de la souffrance qui fut le mien, mais par le chemin de l’Amour et de la Liberté que j’expérimente aujourd’hui.

Avec le recul, je me rends compte que tous les événements et les choix qui ont jalonnés ma vie ont tous contribué à former l’être que je suis et qu’aucune expérience qu’elle fût jugée heureuse ou malheureuse par ma personnalité n’a été inutile.

Aujourd’hui, je sais que je n’ai pas à comprendre et encore moins à planifier ma vie car mon petit moi n’a pas accès au sens profond de mes actions. J’ai par contre la responsabilité de suivre l’élan de ma Joie sans jamais me forcer à mettre en place des actions qui me pèsent. Cela ne veut pas dire pour autant ne pas sortir de ma zone de confort et rester dans le connu.

Cela veut dire que même si je peux ressentir un stress temporaire lors de la découverte de nouveaux apprentissages, je ressens la justesse de l’action posée si elle suit mon plan de vie. C’est suivre le fil lumineux comme le dit James Redfield dans son livre « Shambala », avec la foi absolue que c’est le bon, sans jamais connaitre la destination.

Quand dans notre intimité la plus profonde, nous aspirons à rendre le monde et la vie meilleure pour TOUS, nos envies ne sont plus celles de l’ego qui veut s’accaparer richesse, santé, bonheur et succès mais celles de l’âme qui aspire à connaitre l’expansion divine illimitée dans l’incarnation.

Je sens combien collectivement, nous sommes appelés à lâcher nos peurs, particulièrement cette année, pour oser exprimer qui nous sommes vraiment. Chacun dans notre individuation magnifique, nous sommes invités à retrouver notre Liberté d’Etre, en toute confiance.

Si vous sentez que le moment est venu pour vous de choisir d’emprunter un chemin d’expansion, je vous invite à vous inscrire au Webinaire gratuit que je propose le mercredi 29 mars à 20h30 qui sera suivi d’un Web-Atelier le dimanche 02 avril de 10h30 à 12h sur le même thème :
Comment incarner l’expansion de votre Etre et la Liberté véritable par l’intégration de 7 clés HoloQuantiques ? Inscrivez-vous ici.
 
 
 
 
 




Recevez gratuitement : La Magie de la Gratitude "un mois pour développer la gratitude en 15 mn par jour (pdf)" + la Newsletter + la Vidéo « 7 étapes pour vivre quantique et incarner une Nouvelle Version de Vous-Même »
 Cliquez ici !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *