Société je t’aime…

Quelle est votre vision de la société en général ?
Et quel est le le lien avec votre propre développement ?

En toute honnêteté, quelle est ta vision du monde et de la société en général à ce jour ? Je te suggère de faire une pause dans ta lecture pour répondre en toute franchise, dans ton intériorité, à cette question.

En ce qui me concerne, j’ai la chance d’être entourée de personnes généreuses, ouvertes à leur Etre véritable et je suis parfois surprise de leurs aspirations à la beauté, la Paix, l’Unité, l’Harmonie et leur conviction désespérée que le monde est noir, décadent, en perdition ; l’humanité prédatrice, matérialiste et dégénérée.

Or dans la conscience du nouveau paradigme, nous sommes tous reliés, nous ne formons qu’un seul Etre, ce qui signifie qu’à chaque fois que je déprécie, je critique un de mes semblables, la société ou les politiques, c’est une partie de moi que je déprécie. Un bon exercice pour se rendre compte de la véracité de ces propos et d’utiliser le test musculaire.

 
Société je t'aime...
 

Avec un partenaire, dis-lui de penser du mal d’une personne ou de n’importe quel sujet qui lui vient à l’esprit et teste en même temps sa résistance musculaire en appuyant sur son bras tendu puis fais le même exercice pendant qu’il pense aux qualités que lui inspirent cette personne ou ce sujet. Vous constaterez tous les deux la différence d’énergie vitale disponible entre les deux types de pensées. C’est parce que le subconscient ne fait pas la différence quand c’est à soi-même que l’on s’adresse ou aux autres.

La réaction physiologique est la même. Alors penser ou dire du « mal » d’autrui de quelque manière que ce soit, contribue à faire perdre confiance en soi, génère un stress physiologique de fermeture, de pertes de moyens, ratatine au niveau même de du métabolisme cellulaire. C’est le stress, l’irritabilité, la tristesse, la procrastination qui s’invite alors dans les choix ou plutôt dans les non choix qui deviennent dictés par la peur.

Alors, si ensemble, parce que dans l’Unité nous bénéficions du soutien de chacun, ce qui diminue grandement les efforts nécessaires pour obtenir un changement désiré, nous choisissions de ne nourrir que le meilleur en nous. Si ensemble nous choisissions de faire usage de notre volonté pour être vigilants à nos pensées, paroles, actes qui déprécient, dévalorisent nous-mêmes, les autres, l’humanité dans son ensemble pour favoriser la croissance en nous et dans le cœur de chacun l’Unité, l’Amour et l’Expansion.

J’ai l’intime conviction que le monde deviendrait vite meilleur si nous le voyions certes imparfait mais en évolution constante. La société est immature, elle révèle le niveau de conscience globale de l’ensemble de ces membres. Pouvons-nous considérer son infantilisme comme nous observons l’infantilisme d’un enfant de deux ans ? C’est l’âge des colères, parfois de l’égocentrisme. Entrons-nous en réaction avec lui ? Ou accueillons-nous avec patience et fermeté ses débordements émotionnels sachant qu’ils font partis du développement et qu’ils cesseront avec sa maturité grandissante ?

Je sais que je suis créatrice de la réalité que j’observe par les pensées et mes émotions alors même si je dérape encore parfois, je fais de mon mieux pour éliminer les jugements dénigrants de ma conscience. Merci pour votre soutien pour qu’ensemble nous redevenions maîtres de nos pensées pour créer enfin le monde auquel nous aspirons.

Nouvelles+CadeauxSéance découverte

1 réflexion sur “Société je t’aime…”

  1. Francoise O,Lanyer

    Dire ou penser du ma nous dévalorise, nous culpabilise.Je suis des cours de Rigologie (je n,aime pas ce mot), c,est une grande aide afin de rester authentique et bienveillant….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page